Les belles histoires de l’oncle Régis

La fin du monde est proche !

lundi 23 novembre 2009 par rkj

J’ai retrouvé un texte du IVe siècle ap. J.C. trouvé à Izernore dans l’Ain en 1847. Il s’agit d’une prophétie qui date des débuts de la chrétienté dans le département et paraît encore s’inspirer de légendes locales. C’est en rentrant d’un week-end de détermination des exuvies de libellules dans la Drôme que j’ai repensé à ce texte ! J’ai sauté sur ma calculatrice et la réalité s’est imposée à moi !

Je vous livre ce texte, traduit en franco-provençal par Théobald d’Amberriacus vers 512.

« Son nom sera « Celui qui est brun » mais sa livrée sera poudrée d’azur… Il fendra les eaux de son enfance pour conquérir les cieux et abandonnera son armure sur les herbes de la grève… Le jour où le soleil partagera les cieux avec les nues, l’homme au pelage d’ours observera ses dépouilles par les longs tunnels qui révèlent le petit et comptera les fils sur la dépouille. Il en trouvera le nombre, et le nombre sera : 1,687687. « Celui qui est brun » livrera bataille à la Bête mais devra se prosterner et la Bête lui ôtera la tête et la brandira en signe de victoire. À la fin de la période de 7, alors un chevalier noir à l’armure de glace et de feu déchaînera sa colère sur la Terre et le monde finira. »

JPG - 128.3 ko
Orthetrum brunneum

En admettant que le chiffre de la Bête dans l’Apocalypse est 666, 1,687687… multiplié (le symbole de la multiplication est une croix et l’on parle de croiser les fers) par 666 nous donne 1124. Dimanche après midi à 15h45 et 22 secondes, un timide soleil se faufilait entre les nuages et j’étais en train de déterminer une exuvie d’Orthetrum brunneum. Chacun sait que le nom de cette libellule signifie Orthetrum brun alors que son corps est recouvert d’une pruine bleutée. Cela fait d’autant peur que la prophétie l’appelle brun et dit que sa livrée est poudrée d’azur, donc de bleu. Du reste, l’exemplaire que j’observais était décapité !

Je comptais les soies (setae) machinalement en utilisant une loupe binoculaire (les deux tunnels qui révèlent le petit ?).

Pire, j’ai compté 1124 setae sur l’abdomen ; plus extraordinaire encore, il y avait sur le segment 9 97 setae, le 8 113, le 7 600.

Or 97 113 600 est le nombre de secondes qui séparent le 22/11/2009 à 15:45:22 du 21/12/2012 08:57:56 soit 3 ans , 29 jours , 17 heures , 12 minutes et 34 secondes. Et cela laisse 124 jours, 1+2+4=7 !

J’ai vraiment très peur, d’autant que je suis très poilu et parfois vu comme un gros nounours…


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 69647

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Délirium très minces !   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License