Les belles histoires de l’oncle Régis

Le chant du Troglodyte mignon

Linné et la classification binomiale, le pragmatisme.

jeudi 15 janvier 2009 par rkj

Comme vous le savez sûrement, Carl Linnæus, (Carl von Linné après son anoblissement) est un naturaliste suédois né le 23 mai 1707 à Råshult et mort le 10 janvier 1778 à Uppsala. C’est lui qui a jeté les bases du système moderne de la nomenclature binomiale.

Grand voyageur, Linné a entretenu des contacts suivis avec la France. En 1738, il rencontre à Paris les frères Antoine et Bernard de Jussieu, noue des relations scientifiques, assiste à des séances de l’Académie des sciences. En 1743, il est reçu membre de l’Académie de Montpellier et, en 1762, de l’Académie des sciences de Paris.

JPG - 59.7 ko
Linné

Avant de rentrer en Suède, il va à Paris retrouve Bernard de Jussieu et Claude Richard à Trianon.

On raconte que le grand Linné aimait à se promener dans les jardins du Grand Trianon, même s’il ne se cachait pour fustiger le caractère trop géométrique de la réalisation de Le Nôtre.

À l’époque, un des jardiniers affectés aux tâches quotidiennes était Auguste Brenot originaire de La Roche-en-Brenil près de Saulieu dans l’actuel département de la Côte-d’Or.

JPG - 32.4 ko
Antoine et Auguste BRENOT

Quoi que fort habile dans la réalisation des ouvrages d’horticulture en vogue à l’époque, le brave homme était un peu rustre, forgon comme on dit en Bourgogne, le visage rougeaud ; son parler trahissait ses origines rurales bourguignonnes, mais il restait un homme de dialogue et de partage.

Alors que le grand Linné se promenait avec Antoine de Jussieu dans les jardins, il croisa ce brave Auguste, toujours curieux. Une petite conversation s’ensuivit…

Auguste : Mes respects, monsieur Linné. Dites donc, si j’osais… Il y a un oiseau qui chante avec une voix, vingt diou, il doit avoir un sacré golayon pour piauner comme ça !
 
Linné : détrompez vous mon brave, l’organe n’est point tant grand qu’il donne bien de l’effet. Regardez, là, au ras du sol, le petit oiseau brunâtre à la queue relevée, le voyez-vous ?
 
Auguste : Pour sûr M’sieur Linné…
 
Linné : Eh bien c’est lui votre chanteur !
 
Auguste : Hou, ben, il est pas trrrrop grrrrros dites !

C’est ainsi que, revenu à Uppsala, Linné nomma le petit oiseau en 1758, heureux de cette petite malice qui servait si bien le petit volatile féru de cavités à explorer !

De nos jours, la classification a progressé. Le Troglodyte mignon est désormais Troglodytes troglodytes (Linnaeus, 1758) , famille des Troglodytidae.

JPG - 33.1 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 69647

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Délirium très minces !   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License